AJMU Tours

A toi, future Tourangelle, futur Tourangeau, Tours est une ville remplie d’étudiants !!

C’est la conséquence d’une activité débordante dès le début de semaine dans les très nombreux bars et restaus de la ville (Tours est réputée pour être une des villes de France qui compte le plus de restaurant). Vous découvrirez la fameuse place Plumereau (sacrée « plus belle place de France pour prendre l’apéritif » par les guides Lonely Planet), la Guinguette des Bords de Loire où la moitié de la ville se retrouve pour boire des bières sous les saules de la mi-mai à la mi-septembre…
Bon c’est vrai qu’avec le COVID en ce moment niveau bar et restau c’est un peu ralenti tout ça … Mais ça va reprendre de plus belle ne vous en faites pas !

Une ville qui ne laissera pas vos rétines indifférentes : ses maisons à colombage, sa cathédrale, son jardin botanique qui abrite paons, wallabys … et qui est sympa pour prendre un sandwich le midi au CHU.
Niveau culturel : un palais des Congrès, de nombreux festivals : Aucard de Tours, Terres du Son, les concerts des Îlots électroniques…

A Tours, tout peut se faire à vélo (enfin, avec les nombreux vélos que vous serez contraints de racheter, le vol de selle étant notre tradition).  Sinon une ligne de tram très design peut vous emmener du Nord au Sud de la ville. Une nouvelle ligne de Tram est en cours de construction pour fluidifier encore plus vos déplacements dans les années à venir. A défaut prenez le bus, ou vos pieds.

Nous n’avons pas la mer mais nous avons des îles sur la Loire, des plages, et pas trop de leptospirose si vous évitez de vous baigner après les fortes pluies.
Enfin, il est très facile de trouver un logement à Tours, en période de migration estudiantine, le Bon Coin se remplit de dizaines d’annonces d’appartement par jour mais également sur les nombreux groupes facebook d’internes Tourangeaux !

Tours est une grande ville à taille humaine, où il fait vraiment bon vivre, où vous trouverez ce qu’il vous faut pour passer quelques années fort sympathiques pour votre internat !

LA REGION :
En dehors de Tours, la région ne manque pas non plus de quoi vous attirer :

Elle porte très bien son nom: “Centre”: au Centre de la France -“Val de Loire”: les Châteaux de la Loire (Chambord, Chenonceau, Amboise…), les balades au bord de la Loire, les vignobles, les nombreux vins (genre vraiment beaucoup !), fromages…
Nous sommes tout près de Paris, à 1h15 en train, 2h15 en voiture. Et à 2h30 de la côte Atlantique.
Si vous aimez les balades en vélo, une piste est aménagée sur les bords de Loire de d’Orléans à Nantes et passant par Tours et Angers !

LE CHU :

Le CHU de Tours est divisé en plusieurs hôpitaux : Bretonneau (la plupart des services de médecine, un peu moins de chirurgie, la réanimation médicale, la gynéco-obstétrique), Trousseau (beaucoup de services de chirurgie, quelques services de médecine, les urgences, la réanimation chirurgicale), Clocheville (pédiatrie) pour les 3 principaux. On compte aussi l’Ermitage (SSR, EHPAD)…

Les urgences sont sur le site de Trousseau : composées de 3 secteurs de long, un secteur de court, un déchocage avec 7 lits gérés par les urgentistes et une UHCD (convertie en partie en unité COVID)
Un grand projet de regroupement est en cours pour installer les 3 hôpitaux sur le site de Trousseau.

Bretonneau et Clocheville sont en centre-ville, Trousseau est à l’extérieur de la ville et il faudra y aller en voiture ou en bus (ou en vélo si vous avez de bonnes cuisses). Bretonneau et Trousseau disposent chacun d’un internat d’une dizaine de chambres (contactez-nous si vous voulez y loger), et chaque hôpital dispose d’une salle commune où manger le midi et le soir si besoin.

2 listes de garde : le SAU à Trousseau, et garde d’étage + Unité de Soins Continus à Bretonneau. Par ailleurs, de nombreuses spécialités ont leur propre liste de garde et ne participent pas aux précédentes (néphrologie, neurologie…). Le repos de garde est de rigueur partout. Quant aux avancées du nouveau décret sur le temps de travail, ça prend du temps mais ça avance, et votre syndicat est en première ligne pour que le changement de fonctionnement se fasse au mieux.

LES PERIPHERIES :

Orléans :

Sans conteste, le périph où l’internat est le plus actif de la Région ! Plus d’une centaine d’internes, des apéros 2-3 fois par semaine, et un tonus par mois minimum ! Le tout dans une ambiance toujours super agréable !
Et sur le plan professionnel me direz-vous ? La magie continue ! Le CHR Orléans est le deuxième Centre Hospitalier Régional par sa taille et son volume de patients. En bref : vous y verrez tout ce que vous pourrez voir au CHU, mais avec l’ambiance et les conditions de travail d’un périph. Le CHRO possède absolument tous les services d’un CHU (sauf la chirurgie cardiaque et neurochirurgie pédiatrique), draine une population très importante. Par contre, des services où les internes ne sont pas systématiques… donc vos conditions de travail sont bonnes : congés formation, repos de garde, aucun souci. Vous travaillerez également avec des externes de la faculté de Tours. Par ailleurs, l’hôpital est tout neuf, un nouveau site ayant ouvert fin 2014.
Les Urgences d’Orléans drainent une grosse partie de la région. Beaucoup de passage avec des pathologies diverses et variées.

Vous serez accueillis par le CHRO avec des formations sur 3-4 jours.
Vous serez logé à l’internat à côté de l’hôpital, sur le site de La Source, à quelques kilomètres du centre-ville. Un appartement par interne, au moins 35 m² par appart, certains avec dressing, tous avec balcons, certains plus grands pour les couples où les familles. Vous pourrez être logé également dans des grandes collocations en plein centre-ville d’Orléans à proximité des arrêts de Tram et de tous les commerces (y compris les bars !!). Pas de loyer à payer, les repas à l’internat sont inclus.

Le site de La Source est à quelques kilomètres du centre-ville. Pour y aller, soit le tram (terminus à l’hôpital) c’est tout droit mais ça prend du temps, soit en voiture. Pensez à visiter l’immense cathédrale et à profiter des bords de Loire l’été. En hiver, soyons honnête, Orléans c’est un peu tout gris et tout triste, vous passerez sûrement plus de temps à boire des bières à l’internat ! Autre avantage non négligeable, comme tous les autres périphériques, la proximité de Paris (1h en voiture ; 55 minutes en train, en y rajoutant juste le temps d’y aller depuis l’hôpital).
En bref, le périph numéro 1 pour vos premiers semestres et pour plus tard !

Blois :

Ville idéalement située, à mi-chemin entre Tours et Orléans, desservie par le TER, l’autoroute et la Loire à vélo (tout futur tourangeau y verra une utilité).
Une ville au charme désuet : des salons de thé où il fait bon faire la sieste en repos de garde, ses marchés, son château en plein cœur de bourg. Tout le confort d’une ville actuelle également : cinéma, bowling, terrains de sport, boutiques. Bons restos.
Et pour les férus d’histoire, les environs sont dotés de certains des plus beaux châteaux de la région : Chaumont sur Loire et ses jardins, Chambord et Amboise.

Un hôpital périphérique à taille humaine, dynamique, où les différentes spécialités se retrouvent et échangent à l’internat le midi. Repas au soleil, les pieds dans la pelouse par les jours de beau temps (qui sont nombreux !). Après le café, pingpong et babyfoot de rigueur avant de poursuivre sa journée. Un internat avec une trentaine d’internes. Beaucoup de jeunes semestres, de belles rencontres qui vous suivront pour le reste de votre internat.

Chartres :

Au cœur de la Beauce (oui, présenté comme ça, on hésite), le Centre Hospitalier de Chartres accueille entre 20 et 30 internes environ par semestre.
L’hôpital Louis Pasteur accueille des internes dans différents services de spécialités médicales (cardiologie, pneumologie, néphrologie, gastro-entérologie), de pédiatrie, de gynécologie-obstétrique. Hôpital où les conditions de travail sont bonnes, on y finit rarement après 19 heures, tout le monde connaît tout le monde et vous ne vous ferez pas défoncer par les chefs en visite, quel que soit votre service.

Vous serez logés soit dans les chambres de l’internat, soit –et surtout – dans des grandes colocations dans des appartements du centre-ville que possède l’hôpital… Idéal pour connaître vos nouveaux co-internes et sortir le soir. Il n’y a pas de loyer à payer.

Peut-on être heureux dans une ville de vieux ? Oui !! Chartres est une ville très active malgré sa localisation et sa population plutôt âgée, accueillant de nombreux touristes tout au long de l’année – Cathédrale oblige ! On vous la conseille d’ailleurs vivement, elle est l’une des perles de la région Centre, et même de toute la France. Pas de grosses soirées étudiantes, mais de nombreuses placettes ombragées et bars/restaurants, chemins agréables le long de l’Eure pour aller faire son jogging en lendemain de soirée. Le fameux Chartres en Lumière l’été… Et surtout, Chartres est à 1 heure pile de Paris en TER. De quoi facilement aller faire les soldes sur un repos de garde.

Bourges :  

Ville en plein centre de la France, elle cherche à se dynamiser pour attirer le maximum de monde. Sur le plan culturel tu pourras profiter du palais Jacques Cœur, célèbre argentier du Roi Charles VII, durant le XVème siècle, des fameux marais, et des matchs de Basket de l’équipe féminine qui, ne l’oublions pas, est championne de France et d’Europe. J’oubliais : le printemps de Bourges ! En avril, tu pourras profiter de tes groupes préférés et te la coller sévère (pour changer). Sur le plan shopping ne t’inquiètes pas toutes les grandes enseignes sont présentes rue moyenne.Tu pourras faire découvrir la région par le biais des papilles de tes proches en leur amenant crotins de Chavignol, Forestines de Bourges ou vins de Sancerre.

L’hôpital Jacques Cœur c’est avant tout un hôpital équipé, avec une équipe fort sympathique à l’écoute des internes. Concrètement la première semaine est entièrement dédiée à la formation avec des cours magistraux (fait rarissime dont peu de périphéries peuvent se vanter). L’hôpital a ouvert en 2015 une annexe accueillant la cardiologie et l’ophtalmologie avec un plateau technique tout nouvellement équipé.

L’internat des Gadeaux c’est l’internat au pied du château. Sinon tu as aussi les chambres d’internat modernes et bien entretenues autant pour les gens attachés à leur liberté que pour les couples. Tu pourras profiter de la quiétude de la salle des internes en hiver au pied du babyfoot ou raquette à la main en fin de journée contre la table de ping-pong ou bien de la splendeur du jardin l’hiver avec ses nombreux écureuils et son doux pelage d’un vert flamboyant où tu t’allongeras à la recherche du bronzage parfait.
En train : Orléans à 1h, Paris à 2h, Tours à 2h et tous les châteaux et villages sympathiques de la région comme Sancerre.

Les périphéries ne s’arrêtent à ces villes.
La Région Centre Val de Loire est composée d’énormément de périphéries dont on vous laissera découvrir leur charme individuel et unique !

Représentant AJMU : Romain Lhuillier (romlrr3601@gmail.com / romlr36@live.fr) et Margaux Jobard (pour les DJ) (margaux.jobard@gmail.com)

Coordonnateur DESMU : Pr Said LARIBI (secretariat.pr.laribi@chu-tours.fr)

Association locale d’internes : AITours (https://www.aitours.fr/) (aitourangeaux@gmail.com)