Enquêtes, études et thèses

L’AJMU publie ici des questionnaires de thèses ou tout autre annonce en lien avec des projets de thèses.

Pour proposer un questionnaire ou une annonce : contact@ajmu.fr

Madame, Monsieur

Nous sommes Emmanuel Didiot et Marie-Pierre Schoving, respectivement interne de psychiatrie et interne de médecine générale à Nancy (région Grand-Est).
Dans le cadre de la rédaction de notre thèse de doctorat en médecine, nous réalisons, sous la direction des Dr Laure Abensur-Vuillaume (urgentiste) et Coraline Hingray (psychiatre), une étude intitulée « COPER-TNF » et consacrée aux connaissances et aux perceptions des médecins généralistes, urgentistes et des pédiatres (internes et médecins thésés) concernant les troubles neurologiques fonctionnels, notamment les crises non épileptiques d’origine psychologique.

Nous vous adressons aujourd’hui un questionnaire destiné à recueillir certaines de vos connaissances concernant les troubles neurologiques fonctionnels, auxquels vous avez peut-être été confronté.e lors de votre pratique de médecin généraliste, urgentiste ou pédiatre exerçant en France, ainsi que certaines de vos perceptions concernant ces troubles et les patients qui en sont atteint.e.s.

Vos réponses individuelles à ce questionnaire entièrement anonyme ne seront connues que des seul.e.s investigateur.ice.s de cette recherche et nous seront d’une aide précieuse pour la réalisation de notre thèse. Aussi, nous vous remercions beaucoup par avance pour le temps que vous y consacrerez.

Voici le lien vers le questionnaire : Etude COPER-TNF

Sincèrement,

Marie-Pierre Schoving et Emmanuel Didiot
(Internes des hôpitaux de Nancy)

Bonjour,
Je suis interne en biologie médicale au CHU de Saint Etienne. Je me permets de vous contacter à propos des intoxications au paracétamol. 
 
Dans le cadre d’un travail en pharmaco-toxicologie avec le Dr LAUNAY Manon , nous souhaiterions objectiver les difficultés liées à l’utilisation du nomogramme de Rumack Matthew dans sa forme actuelle (papier). Nous souhaiterions en effet voir si l’échelle logarithmique et la résolution de l’image pourraient être des freins à la prise en charge du patient. 
 
Pour ce faire, j’ai préparé un questionnaire anonyme de 5 min reprenant 15 cas réels. Nous souhaiterions, si cela est possible, le diffuser aux membres de l’AJMU, afin qu’une évaluation de la toxicité (faible, possible, probable) à partir des valeurs de paracétamolémie et du délai post-ingestion soit faite par le plus large échantillon possible. 
Je vous propose de vous présenter les résultats de cette enquête dans une présentation fin septembre. 
 
Le lien du questionnaire est le suivant (5min max) : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSciCsQpkMjnaP0BlATfqrSCmvWE4F-mDw2ksihuhkjt5DPsOQ/viewform?usp=sf_link 
Je vous remercie et remercie d’avance tous les participants à cette enquête. 
 
Bonne journée. 
Oulfa BOUSSETTA CHARFI

Publiée le 04/07/2021

Thèse d’un pharmacien sur les hypophosphorémies.
Il souhaite collecter des données sur les connaissances des urgentistes et celles des anésthésistes réanimateurs sur le sujet.
Il manque cruellement de réponses d’urgentistes jeunes et moins jeunes, on compte sur vous !


Les hypophosphorémies sont des déficits qui semblent être peu ou mal connus des professionnels de santé alors qu’elles peuvent avoir des conséquences graves pour le patient. On peut citer la diminution de la contractilité du muscle cardiaque, une baisse de l’apport d’oxygène aux tissus et de la contractilité du muscle diaphragmatique, une faiblesse musculaire et des atteintes neurologiques voire peut-être un déficit immunitaire. La clinique de l’hypophosphorémie est polymorphe et aspécifique ce qui peut expliquer une exploration moins systématique dans la pratique courante des professionnels.

Du fait de l’absence d’études cliniques prospectives démontrant l’intérêt du dépistage et de la prise en charge de l’hypophosphorémie, il existe peu de recommandations à ce sujet. Ce qui explique une grande hétérogénéité dans les pratiques, au niveau régional voire dans les différents services d’un même hôpital.

Ce questionnaire a pour but de d’évaluer l’état des connaissances et la prise en charge de l’hypophosphorémie par les médecins réanimateurs et urgentistes de France.

Vous trouverez ci-après le lien du questionnaire : https://forms.gle/vgnmvVeHQruP9QURA

En vous remerciant par avance pour l’aide que vous apporterez à cette collecte d’informations,
Godefroi SAINT-MARTIN

Contenu d’accordéon

Publiée le 23/06/2021

Enquête de thèse pour une interne en pharmacie hospitalière en 7ème semestre en stage au CHU de Tours

Bonjour, merci de participer à ce travail pour ma thèse.
Ce questionnaire est ENTIEREMENT ANONYME.
Le but de cette enquête est d’estimer la connaissance des patients et des professionnels de santé sur le tramadol, et de comparer ces connaissances selon différents critères.
Si vous souhaitez recevoir les résultats une fois l’enquête finie, vous pouvez indiquer votre adresse mail dans la question finale.
En répondant aux questions de cette enquête, vous acceptez que vos données soient traitées anonymement.

Capture d’écran 2021-06-23 à 22.03.13

Publiée sur le site le 13/06/21

Interne en médecine d’urgence, je réalise ma thèse sur la violence dans les services d’urgences. Ce questionnaire est destiné à l’intention des personnes travaillant (ou ayant travaillé) dans un service d’urgences. Le fait d’avoir suivi une formation de self défense / gestion des conflits est un plus. Ce questionnaire d’une vingtaine de questions ne prendra que quelques minutes de votre temps. Vos réponses pourraient aboutir à une amélioration de l’accueil du flux de patients aux urgences. Merci

Lien de l’enquête

Publiée sur le site le 13/06/21

Je suis interne en Médecine d’Urgence à la faculté de médecine de Montpellier-Nîmes et, dans le cadre de ma thèse, je réalise une enquête nationale auprès de tous les internes de Médecine d’Urgence qui a pour but de dresser un bilan du DESMU à 4 ans de sa création : qui sont les urgentistes de demain ? Quels sont les facteurs d’attractivité ou au contraire de répulsion de la spécialité ? Comment l’améliorer ?
Pour cela, je vous demande de bien vouloir remplir le questionnaire anonyme suivant (moins de 5 minutes). Je vous remercie par avance pour votre temps et votre participation.

Lien de l’enquête

Publiée sur le site le 13/06/21

Il s’agit de l’étude AMADEUS (AMéliorer l’ADaptation à l’Emploi pour limiter la soUffrance des Soignants) dont l’investigateur principal est le Dr Guillaume Fond, médecin psychiatre. Cette étude concerne la souffrance au travail des soignants en établissement de santé public et privé qui a reçu l’accord du Comité d’Éthique de la Recherche IRB n° 221 C08 / 21.01.06.93911 / CNIL.
Elle vise à établir la prévalence précise de l’épuisement professionnel chez toutes les professions de santé dont les internes et les médecins, qu’ils exercent en établissement public ou privé. Elle est anonyme et nécessite 10 min pour remplir le questionnaire.

Lien de l’enquête
Vidéo de présentation